©2020 by Forum ONGI RDC. 

Lettre ouverte des réseaux d'ONG humanitaires au Président de la RDC

A l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire de 2019, célébrée chaque 19 août pour rendre hommage aux acteurs humanitaires, cinq réseaux d'ONG humanitaires et de développement ont envoyé un appel à Son Excellence le Président de la République. La lettre fait appel au Président, pour demander son appui et celui du futur gouvernement pour la résolution des entraves administratives, ainsi que pour améliorer le dialogue entre la communauté humanitaire et les décisionnaires congolais.

Le Forum des ONGI, ensemble avec le Cadre de Concertation des ONGs Nationales (CCONAT), le Forum des Organisations Nationales Humanitaires et de Développement (FONAHD), le Réseau Humanitaire des Organisations Non Gouvernementales (RHONA) et le Réseau Jeunes dans le Monde pour la Paix (RJMP), regroupant en tout plus de 375 organisations non gouvernementales, ont constaté que le travail des ONG nationales et internationales est marqué par trois importants défis communs.


Le sous-financement des Plans de Réponses Humanitaires de ces dernières années rend la mise en oeuvre des actions humanitaires complexe en RDC. Egalement, l'insécurité dans certaines des zones touchées par des crises humanitaires affecte autant l'accès des populations à l'assistance, ainsi que la capacité de délivrer l'aide des ONG nationales et internationales. Ces deux défis ne peuvent être résolus par la RDC tout seul, mais nécessitent des actions de solidarité internationale.


Une troisième entrave commune que la communauté des ONG en RDC rencontre pour mettre en oeuvre des actions humanitaires et de développement sont les obstacles administratifs. Un cadre réglémentaire peu adapté à la réalité actuelle du pays a comme conséquence qu'aujourd'hui, les ONG sont confrontées à des défis bureaucratiques qui impactent leur capacité de réponse. La non-délivrance des ordonnances présidentielles, les délais considérables pour obtenir leur renouvellement des arrêtes interministériels, ainsi que les difficultés d'obtention des visas pour des agents humanitaires sont quelques unes des entraves qui pourraient rapidement être résolues par les décisionnaires congolais. Trouver des solutions à ces problématiques pourrait permettre de améliorer l'efficacité et l'efficience de l'aide humanitaire en RDC, au bénéfice des congolais et congolaises les plus vulnérables.


La lettre est disponible ici: Lettre ouverte des réseaux d'ONG humanitaires au Président de la République à l'occasion de la Journée monidale de l'aide humanitaire - 19 août 2019