top of page

Le Forum des ONG Internationales Souligne la Détérioration Alarmante de la Situation Humanitaire dans l'Est de la RDC, particulièrement à Goma et appelle à une Action Internationale Immédiate

Goma, République Démocratique du Congo

Suite à la visite à Goma d’une délégation d'un groupe d'ambassadeurs  et de diplomates en RDC, le Forum des Organisations Non Gouvernementales Internationales en RDC (FONGI-RDC) remercie les diplomates pour leur engagement et l’importance de leur déplacement pour mettre en lumière l'urgence critique de la situation humanitaire dans l'est du Congo et, en particulier, les conséquences de l’escalade du conflit au Nord Kivu entre les forces gouvernementales (FARDC) et le M23.

Au nom des 124 organisations membres du Forum et de leurs partenaires, Luc Lamprière, Directeur du FONGI-RDC, exprime la profonde gratitude des ONG envers les ambassadeurs pour leur visite, qui témoigne la gravité de la situation volatile à laquelle font face au quotidien les ONG actives dans l'Est de la RDC: "Nous apprécions sincèrement la solidarité internationale manifestée au nom de la communauté diplomatique en RDC par les diplomates ayant participé à cette visite. Leur présence à Goma est un témoignage poignant de la crise humanitaire que nous ne pouvons ignorer. La protection des civils, soumis à une violence inouïe et à des déplacements forcés, doit être une priorité absolue."

 Détérioration de la Situation Humanitaire :

Le FONGI-RDC est particulièrement alarmé par la rapide dégradation des conditions de vie des personnes déplacées. "Les camps de personnes déplacées, devenus des zones militarisées, ne sont plus des refuges sûrs. La présence accrue de groupes armés augmente les risques de violence et limite sévèrement l'accès des aides humanitaires en restreignant les mouvements des acteurs humanitaires," souligne M. Lamprière. Cette militarisation effective et inquiétante des camps et des sites  - par la présence souvent incontrôlée d’hommes armés et la proximité des sites de déplacements et de dispositifs militaires - est une violation du droit international humanitaire et expose les civils à des dangers encore plus grands.

Respect des principes humanitaires:

Le FONGI-RDC insiste fortement sur la nécessité pour toutes les parties au conflit de respecter les principes humanitaires universels, les droits humains, et la centralité de la protection des civils dans tous les territoires sous leur contrôle au Nord Kivu et dans les provinces du Sud Kivu et de l’Ituri. "Chaque acteur armé doit adhérer strictement au droit international humanitaire et au droit international des droits de l'homme. Les civils, quel que soit le territoire où ils se trouvent, doivent être protégés contre les violences, les déplacements forcés et les atteintes à leur dignité," affirme M. Lamprière.

Problèmes d'Accès et Besoin d'Action Internationale :

La situation est exacerbée par un accès humanitaire de plus en plus restreint. Les routes bloquées et les zones de conflit actives empêchent les organisations d'atteindre les plus vulnérables. Les conditions d’intervention respectueuses des principes humanitaires sont menacées quotidiennement. "Nous demandons une mobilisation internationale pour garantir un passage sûr et sans entrave pour les aides humanitaires. C'est une question de vie ou de mort pour des milliers de personnes," insiste Luc Lamprière.

Cessez le feu -Causes Profondes

Le FONGI-RDC appuie également les appels au respect rigoureux des lois internationales pour protéger les civils et faciliter l'aide humanitaire. Il souligne aussi l'importance pour la communauté diplomatique internationale de veiller au respect des engagements pris dans les différents processus de paix.

Le Forum des ONG internationales appelle à un cessez-le-feu immédiat et demande à la communauté internationale de soutenir cet appel. "Un cessez-le-feu est crucial, non seulement pour la sécurité des civils mais aussi pour assurer que l'aide nécessaire puisse atteindre ceux en besoin urgent sans entrave", précise-t-il.

En conclusion, tout en exprimant sa reconnaissance envers les délégations internationales pour leurs visites dans l’Est de la RDC, le FONGI-RDC demande avec insistance une action immédiate et concertée de la communauté internationale pour adresser cette détérioration rapide de la situation humanitaire et ses causes immédiates et profondes. 

Au moment où le désengagement de la MONUSCO de la RDC est en cours - le retrait du Sud Kivu est programmé pour fin avril- cette vigilance des acteurs diplomatiques sur la protection des civils dans l'Est de la RDC est particulièrement cruciale pour les ONG qui interviennent au delà de la réponse humanitaire d'urgence et mènent aussi des actions de construction de la paix, de protection et d'autres activités construites dans la durée et restent et resteront engagées au quotidien aux côtés des communautés et populations affectées.

 "Nous sommes à un point critique; une mobilisation internationale forte et immédiate est nécessaire pour prévenir une tragédie humanitaire de plus grande échelle," conclut Luc Lamprière.

***Pour plus d'informations sur cette communication, veuillez contacter Luc Lampriere : representant@forumongi-rdc.or g

 

Le Forum des ONG Internationales en RDC est un organe indépendant composé de plus 124 organisations non gouvernementales internationales (ONGI). Les membres du Forum assurent une présence sur l’entièreté des provinces du pays et œuvrent dans tous les secteurs humanitaires, dans le domaine du développement et de la construction de la paix.

------------

FIN


 


65 vues0 commentaire

Comments


bottom of page