Discours de la SRSG Bintou Keita devant le Conseil de Sécurité le 5 Octobre 2021

Dans son discours, elle aborde les points suivants:

1 - La sécurité et de la protection des civils dans l’est du pays : l’action de la MONUSCO dans le cadre de l’état de siège + renforcement du partenariat entre la MONUSCO et les FARDC (promulgation de l'ordonnance sur le Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S) + intensification de l’engagement politique de la Mission avec les acteurs originaires des zones de conflit.

2 - Les opérations humanitaires : plus de 5 millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays + plus de 26 millions de Congolais souffrent d'insécurité alimentaire (29 % de la population). Elle exhorte les États Membres à augmenter leurs contributions au plan de réponse humanitaire 2021, qui prévoit 1,98 milliard USD. À ce jour, le plan est financé à un peu plus du quart.

3 - L’exploitation et les abus sexuels : politique de zéro tolérance + assurer une assistance globale aux victimes : 1,5 millions USD mis à disposition à travers le Fonds commun humanitaire.

4 - La consolidation démocratique : formation d'un nouveau gouvernement en avril 2021 + absence de consensus sur la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

5 – Le plan de Transition : projet de loi de finances 2022 qui met l’accent sur la sécurité, l'éducation, et la santé en prévoyant des dotations budgétaires pour à accélérer la croissance économique.

6 - Le retrait du Tanganyika en juin 2022.

7 – La région des Grands Lacs : les efforts du Président Tshisekedi pour améliorer le climat politique dans la région des Grands Lacs, avec une diplomatie active + accords bilatéraux pour favoriser une coopération économique accrue.

211005 Statement of SRSG Keita to the Security Council
.pdf
Download PDF • 134KB

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Suite à la détérioration de la situation sécuritaire ces derniers mois, le Forum des ONGI de la RDC appelle le gouvernement congolais à redoubler d'efforts pour assurer le respect du Droit Internation